Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les émotions en Médecine Chinoise (MTC)

Qigong, Méditation, Diététique, Dao Yin, Phytothérapie…
Les émotions en Médecine Chinoise (MTC)
Par Lucie Cazzola
Ceci est mon article de fin d’étude suite à ma formation en Acupression. Pour en savoir plus, vous pouvez me contacter ou suivre ce bouton pour découvrir cette formation.

Sommaire

PREANBULE

Je pratique le Qi Gong depuis 2001, et je l’enseigne depuis plus d’une dizaine d’année.

Flash back……j’ai toujours été attirée par la culture chinoise, ses arts martiaux, sa poésie……

L’enfant que j’étais  était réceptive aux proverbes chinois. J’exécutais les dessins à l’encre de Chine, et je prenais comme modèles des représentations chinoises… la série KUNG FU (1972-1975) avec David Carradine, a certainement été à l’origine de mon envie de pratiquer le Qi Gong.

En 2001 je trouve enfin un cours de Qi Gong. 

Bien qu’ayant débuté en juin, en fin de saison, la posture de l’arbre (ZHAN ZHUANG) m’était devenue familière. Je me revois bien calée au fond de la salle, pour ne déranger personne en tant que débutante, et prendre un grand plaisir en pratiquant.

Rapidement mon cours de Qi Gong hebdomadaire représentait pour moi ma « douche anti stress » – dans l’entreprise où je travaillais nous avions la possibilité de suivre des séances de SHIATSU afin d’évacuer nos tensions, mais à la reprise de mes activités professionnelles, les effets s’évaporaient, ce qui n’était pas le cas après mon cours de Qi Gong. 

J’ai pris conscience que le travail interne effectué pendant un cours de Qi Gong était bien plus puissant, et avait plus d’impact en durée, et en profondeur sur mon bien-être personnel.

Ma vocation pour le Qi Gong  date de cette époque.

En 2010, après 3 ans de formation  à l’école des Temps du Corps à Paris avec Maître Ke Wen, j’obtiens mon diplôme professionnel de QI Gong – 2011 mon CQP (certificat de qualification professionnel d’animateur de loisirs), ce qui me permettait de donner mes premiers cours de Qi Gong à Strasbourg.

Néanmoins je ressentais le besoin de compléter mes connaissances en médecine traditionnelle chinoise, et grâce à une formation en Qi Gong Thérapeutique (formation de 3 ans avec Maître Zhang Ming Liang à l’école des Temps du Corps) j’ai pu enfin apporter cette nouvelle dimension à mes cours.

Bien évidemment le Qi Gong a été une vraie passion dès le départ,  et depuis j’enchaine formations, pratique, partage……

En 2017 des amis m’offrent un soin en QI GONG TUINA …..une vraie révélation…..je me suis vite empressée de connaître le lieu de formation de ma thérapeute Strasbourgeoise, Delphine Kaercher – j’ai bénéficié de séances d’acupunctures auprès de grands médecins en Chine – jamais auparavant je n’avais ressenti aussi clairement le trajet des méridiens travaillés, les points d’acupunctures massés……tout naturellement ma prochaine formation allait se faire auprès d’Amaël FERRANDO dans son école – KENDREKA.

Et me voici avec mon mémoire de fin d’année d’acupression – Trouver un thème pour mon article de fin d’année a été très difficile. 3000 ans de MTC donne l’embarras du choix.

Néanmoins il y avait quelque chose de redondant dans les soins que je commençais à donner.

Quelque soit la pathologie qui engendrait la séance – quasiment toutes avaient une relation avec la gestion des émotions. Je vais donc aborder avec vous les émotions principales que l’on retrouve en médecine traditionnelle chinoise.

I – INTRODUCTION

Dans le Su Wen, un des plus vieux ouvrage de médecine chinoise traditionnelle (les plus anciennes compilations datent de 500 av. J.-C.), c’est un dialogue entre l’Empereur jaune Huangdi et son conseiller Qi Bo, il est mentionné que les 7 émotions sont de même nature que les cinq organes, et si elles se manifestent excessivement et durablement, elles désorganisent le Qi, l’énergie, et la santé de l’homme :

« La joie affecte le Cœur, la colère affecte le Foie, la pensée excessive affecte la

Rate, l’anxiété affecte le Poumon, la peur les Reins, elle fait descendre l’énergie, la frayeur affecte tous les organes, surtout le Cœur, et la tristesse, le chagrin peuvent affecter le Poumon. » – « On peut agir directement sur le Oi des organes en

modifiant Jing Shen (l’esprit, le caractère), et par là modifier la circulation du sang

et de l’énergie dans le corps. » SU WEN (475-221 AV. J-C)

« De nombreuses maladies sont dues au mauvais fonctionnement des mécanismes énergétiques : quand l’émotion de la colère pré-domine, l’énergie du Foie monte ; quand l’émotion de la tristesse pré-domine, la volonté disparaît ; une peur constante déprime l’esprit ; en cas de choc, les émotions sont perturbées. 

De la même façon, trop réfléchir et trop s’inquiéter conduit l’énergie circulante à la stagnation. »

SU WEN (475-221 AV. J-C)

Les émotions en médecine traditionnelle chinoise ont donc une grande importance dans la santé globale, et elles sont considérées comme l’expression de l’état interne des organes, et de leurs méridiens respectifs. 

Elles font partie du fonctionnement normal de l’être humain. Par contre des perturbations brutales, extrêmes, prolongées ou répétées peuvent perturber l’organisme. Les émotions peuvent directement affecter les organes, contrairement aux agents pathogènes extérieurs qui doivent pénétrer dans l’organisme par la peau, ou les voies respiratoires.

Leur déséquilibre peut entraîner des troubles physiques, physiologiques, et ou psychologiques. Les émotions courantes sont la tristesse (BEI), la colère (NU), la pensée obsessionnelle (SI), la peur (KONG) et la joie excessive (XI). Chaque émotion peut être traitée par l’association de différentes techniques thérapeutiques qu’utilise la MTC. Par conséquent il est important de comprendre les liens entre les émotions et les symptômes physiques d’un individu.

La médecine occidentale, et la médecine traditionnelle chinoise ont des approches différentes en ce qui concerne la gestion des émotions, la médecine occidentale s’appuie souvent sur des traitements pharmacologiques, tels que les antidépresseurs pour réguler les émotions, et traiter les troubles émotionnels, tandis que la MTC propose plusieurs moyens pour équilibrer les émotions, ces moyens comprennent les techniques de respiration, méditation, acupuncture, les massages Tuina, la pharmacopée, ainsi que la diététique, afin de rétablir l’équilibre énergétique, de libérer les blocages, et de soutenir le bon fonctionnement de l’organe associé à l’émotion.

Une des raisons pour laquelle la médecine occidentale ne se concentre pas autant sur la gestion des émotions, c’est parce qu’elle est plus axée sur les symptômes physiques concrets, alors que la MTC prend en compte la personne dans sa globalité, y compris ses émotions et son état mental. 

Néanmoins de plus en plus de thérapies parallèles occidentales, telles que la thérapie cognitive et comportementale, la thérapie dialectique comportementale ont été développées pour aider à mieux gérer les émotions.

Le maintien de l’équilibre émotionnel est considéré comme une partie intégrante du maintien de la santé. Si les émotions ne sont pas gérées de manière appropriée, cela peut affecter l’équilibre des énergies du corps, et provoquer des maladies.

La médecine traditionnelle chinoise considère que l’équilibre émotionnel est un élément clé de la santé, et qu’il permet de garantir la circulation harmonieuse de l’énergie (QI )dans le corps. Selon cette approche, les émotions sont non seulement des manifestations psychologiques, mais aussi biologiques qui peuvent affecter la physiologie de l’organisme. Ainsi les émotions excessives, ou mal gérées peuvent conduire à des déséquilibres énergétiques entraînant des pathologies.

II – L’IMPACT DES EMOTIONS SUR LA SANTE

La médecine traditionnelle chinoise s’appuie sur le concept de la théorie des cinq éléments, et de la médecine des organes en relation avec les émotions, pour faire face à un déséquilibre émotionnel.

1)LA THEORIE DES CINQ ELEMENTS :

La théorie des cinq éléments est l’une des bases de la MTC. 

Selon cette approche le corps humain est constitué de cinq éléments fondamentaux (Bois – Feu – Terre – Métal – Eau)-  ils sont en relation les uns avec les autres, et forment un système en constante évolution. 

Chacun de ces éléments est lié à un organe, et à une émotion spécifique : 

  • Par exemple le Foie est associé à l’élément Bois, et à l’émotion de la colère.  
  • Tandis que le Cœur est associé à l’élément Feu, et à l’émotion de la joie. 
  • La Rate est en relation avec l’élément Terre, et à l’émotion de la rumination/pensée obsessionnelle.
  • Les Poumons sont en relation avec l’élément Métal, et à l’émotion de la tristesse.
  • Et les Reins avec l’élément Eau, et à l’émotion de la peur.

2)LA MEDECINE DES ORGANES :

La médecine des organes est une autre approche de la MTC, selon cette approche les organes possèdent leur propre fonction énergétique, et physiologique, ainsi qu’un lien particulier avec une émotion, qui peut influencer son fonctionnement. Par exemple le Foie est lié à la fonction de stockage et de régulation du sang, ainsi qu’à la libre circulation de l’énergie dans le corps.

Une colère excessive pourra entraîner des douleurs abdominales, une irritation oculaire, une hypertension artérielle, une insomnie, et une maladie du foie. 

Un déséquilibre émotionnel engendrera des blocages énergétiques, et par conséquent des douleurs, et des troubles physiques. 

La médecine traditionnelle chinoise utilisera ses cinq paliers pour gérer les différentes  émotions : 

  • L’acupuncture 
  • Les massages Tuina 
  • La pharmacopée 
  • La diététique 
  • Le Qi Gong 

III – APPROCHE THERAPEUTIQUE DES EMOTIONS

Les émotions sont classées en 2 grandes catégories : 

Les émotions dites Yang : la colère en relation avec le Foie, la joie excessive en relation avec le Coeur, l’irritabilité , favoriseront la montée du Yang vers le haut et l’extérieur du corps (hypertension, maladie cardio-vasculaires, vasculaires- cérébrales, diabète….). Ces émotions Yang auront dont une action centrifuge sur l’énergie.

Les émotions Yin : la colère intériorisée en relation avec le Foie, la tristesse en relation avec le Poumon, les ruminations avec la Rate, la peur avec le Rein sont dévastatrices pour l’organisme – ces émotions Yin ont une action centripède sur l’énergie – d’où l’apparition d’un terrain inflammatoire – des tumeurs.

1 – LA COLERE – NU 戾

A – Description de la colère :

Selon la MTC la colère est associée à l’élément Bois, qui est lui même relié au Foie, et à la Vésicule Biliaire. Chaque organe, ou viscère est en quelque sorte la racine matérielle d’une expression mentale ou émotionnelle spécifique.

La colère, ainsi que l’impulsivité, l’accès de violence, l’irritabilité, l’énervement, l’impatience, font monter le Qi, et le sang, ce qui perturbe les fonctions métaboliques (transformation des matières premières) du Foie. La colère fait monter brutalement le Qi, et amène une plénitude de Yang vers le haut du corps, déracinant le Yang du Foie, et entraînant le sang dans le haut du corps. Cela provoque une agitation, une hyper-activité, une crispation des mâchoires, dents serrées la nuit, problèmes oculaires ,  tensions musculaires, plus particulièrement dans les épaules et la nuque, des vertiges, des céphalées, des acouphènes, un teint rouge, et dans les formes extrêmes des hémorragies cérébrales, des syncopes…la colère peut être soit intériorisée, soit extériorisée, avec présence de tension nerveuse. Cet excès est à l’opposé du mouvement printanier, et doux que désire le Foie. Il l’empêche de prendre les décisions nécessaires, cette émotion trouble donc la fonction Foie/ Vésicule Biliaire, et progressivement  déstabilise le HUN (esprit du Foie). De plus l’excès du Qi du Foie peut agresser la Rate (ballonnements – diarrhées…), l’Estomac (hoquet, éructations, vomissements).

La colère, l’impatience et l’irritabilité seront le lot d’un Foie déréglé, tandis que la rage, la colère rentrée , exprimeront un déséquilibre de la Vésicule Biliaire. Lorsque l’énergie du Foie est trop forte, le pouvoir de décision, et l’esprit d’initiative sont tels qu’ils rétrécissent totalement le champs de vision – le terme « je veux » se transforme en « j’exige », sans plus tenir compte de son entourage familial, et professionnel. L’individu agit contre vents et marées.

Au quotidien pour apaiser le « Feu du Foie » l’antidote sera la patience. Si la personne arrive à élargir son champ de vision dans tous les sens du terme. Il sera impératif de prendre du recul face à la situation qui irrite.

B – Techniques utilisées par la  MTC pour la colère :

a – La méditation : 

  • ZHEN FU DAO YIN FA – Méthode de Dao Yin de vibration du ventre – Cf livre :

Pratiques d’autoguérison par le Qi Gong  – p 98 – Amaël Ferrando.

Elle sera un excellent moyen de gérer, et réduire la colère. Elle peut aider à détendre les tensions musculaires, l’agitation mentale, émotionnelle, et acquérir une meilleure compréhension de ses sentiments – Prendre du recul.

  • Il est possible d’associer au travail de méditation des exercices avec des sons et des visualisations spécifiques de l’élément Bois (un arbre, un pin, la couleur verte), ou un point sur le méridien du Foie (idéalement le point 3 du foie – 太沖 – TAI CHONG – Suprême Assaut), ou sur l’ensemble du méridien du Foie, ainsi qu’une position spécifique des mains (Mudra) – par exemple :
  • LA MEDITATION SUR LA MELODIE DU FOIE  – (Ecole Emei)

Dans les sons du Foie, il faut penser au Foie comme étant tout ce qui monte dans le corps. 

Sons :

Son à l’inspir : GE [gē] Son à l’expir : WO [wō]  Mélodie :  

Position des mains (Mudra) :

Pouce à la racine de l’annulaire, serrer le poing. Main droite au-dessus de la main gauche, mains sur le côté droit, la main du dessus touche les côtes. Les mains suivent le mouvement de la respiration.

Le Foie correspond à l’annulaire.

Le pouce (Poumons) sur l’annulaire (Foie) pour un travail commun. 

La main représente l’ensemble du corps, et chaque doigt un organe, à droite comme à gauche.

 b – Exercices de Qi Gong  :

Grâce à leur fluidité, lenteur, douceur, ils vont aider à réduire le stress, et la colère, en libérant l’énergie bloquée dans le Foie – surtout lorsque la pratique peut se faire en milieu naturel. Néanmoins, attention ! il ne faut jamais exacerber une région douloureuse.

Le Qi Gong favorisera la détente mentale et oculaire. Ces exercices permettront à cultiver la bienveillance et aidera à vaincre l’irritabilité, et l’impatience. Voici quelques propositions, elles sont si nombreuses!  – La posture de l’arbre – ZHAN ZHUANG : travail d’enracinement.

  • DA CHENG YANG SHENG ZHUANG – La posture debout du grand accomplissement pour nourrir la vie  – Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qi Gong  – p 64 – Amaël Ferrando. C’est une posture où l’on peut ajouter le travail d’intention sur le point TAI CHONG (3 Foie).
  • Le tigre sort ses griffes (de l’enchaînement des Cinq Animaux – WU QIN XI – Qi Gong très ancien développé par HUA TUO – 25-220 après J-C) – exercice à pratiquer en se mettant dans la peau du tigre qui cherche sa proie, qui la trouve et bondit. Le regard est calme mais effrayant. Cela permettra d’extérioriser une agressivité naturelle, qu’elle soit en excès ou en insuffisance.
  • Le son du foie : XU (prononcer CHU) – Le son XU fait partie des 6 sons thérapeutiques mis au point par le célèbre médecin SUN SU MIAO (alchimiste taoïste chinois 581-682) : c’est une technique associant une gestuelle du corps à un son particulier, pour chacun des organes – pour le Foie, le son XU se prononce à haute voix, comme quand on dit chut à une personne, très fort, sans prononcé le t. Cette pratique fortifie le Foie, et élimine du Foie l’énergie usée, les toxines.
  • BAI BI GONG – Balancer les bras – Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qi Gong  – p 179 – Amaël Ferrando. C’est un travail de percussions des zones du corps (région du Foie, de la Rate et du Rein).

c – Diététique :

Il sera toujours primordial de maintenir une alimentation équilibrée – la saveur correspondant à l’élément Bois est la saveur acide, néanmoins les cinq saveurs doivent toujours entrer dans la composition d’un repas. Un penchant immodéré pour la saveur acide, comme un rejet total de cette saveur indique souvent un déséquilibre de l’énergie Bois. La diététique chinoise à visée thérapeutique est très complexe, et les conseils se doivent d’être personnalisés. 

La saveur acide est astringente, elle rassemble, alors que le Foie veut disperser.  Elle est donc utile en cas de Foie trop fort, lorsque la dispersion est excessive, telle qu’une transpiration profuse, de la diarrhée. La saveur acide tonifie le Foie, nourrit les tendons, et les muscles, et améliore la vision. Par contre cette saveur en excès, excite le système nerveux. Elle est donc déconseillée dans le cas de nervosité, d’irritabilité, de perturbations émotionnelles. Ce sont des états où nous sommes en présence de trop de chaleur du Foie. Et donc en excès, la saveur acide blesse les muscles, les tendons.

Il faudra également réduire la saveur acide si apparaissent des douleurs chroniques, comme les douleurs musculaires.

Voici quelques aliments conseillés pour le Foie :  

Légumes : algues, artichaut, carotte (surtout pour la vue), céleri, chicorée, épinard, fanes de navet, fenouil, patate douce (vue), pourpier, tomates.

Fruits : abricot, cerise, citron, coing, fraise, framboise, grenade, kiwi, kumquat, litchi, mandarine, mangue, mûres, orange, pamplemousse, pêche, pomme, prune, raisin, sésame noir.

Légumineuses : azuki.

Produits animaux : cheval, faisan, pigeon – huître, seiche.

Autres : fleur d’oranger, menthe, romarin, vinaigre.

La saveur piquante : liée au Métal, est quant à elle dispersante. Elle favorisera l’expansion, ce sera donc une saveur qui soutiendra la Foie dans les cas de stagnations dans le corps, lourdeurs. Mais cette saveur pourra être nuisible au Foie si celui-ci est faible.

Un Foie faible apprécie la saveur piquante, tels que les mets épicés, car elle favorise l’ouverture, la montée de l’énergie vers le haut du corps. Dans la journée, l’énergie du  Foie circule dans le corps, et la nuit cette énergie retourne au Foie. Si le Foie est faible, l’énergie aura tendance à rester dans le haut du corps, engendrant alors des insomnies, des tensions dans les épaules, de l’irritabilité, et ou de la colère. La saveur piquante entretient donc l’énergie du foie perturbé.

La saveur douce : sucrée, apportant un effet de détente, permettra d’harmoniser le Foie. Elle est à utiliser à petites doses en cas de tensions musculaires, ou de problèmes digestifs liés à une énergie du Foie trop forte.

d – Le Tuina :

Le travail énergétique sur les points d’acupuncture aide à rééquilibrer l’énergie, et à soulager les tensions émotionnelles. Le Tuina comprend une impressionnante panoplie de techniques de massage pour éliminer les blocages, et favoriser la circulation du Qi.

Massages :

  • JIANG HUO FA – manoeuvre pour faire redescendre le Feu – Cf livre : Massage et auto massage – p 253 – Amaël Ferrando. Cette Manoeuvre permet de guider vers le bas le Feu du Coeur, en cas d’inflammation dans le haut du corps.
  • NA ZHANG MEN – Saisir ZHANG MEN (13 F): libère le Foie – Cf livre : Massage et auto massage – p 125 – Amaël Ferrando. Soulage les sensations d’oppression des flancs.
  • ROU GAN SHU – Pétrir le point Shu du Foie – GAN SHU (18 V): efficace pour les déséquilibre du Foie – Cf livre : Massage et auto massage – p 199 – Amaël Ferrando.
  • ZHI YA JIAN JING – Presser avec le doigt JIAN JING (21 VB) : traite les blocages

du Foie – Cf livre : Massage et auto massage – p 104 – Amaël Ferrando.

Massages/Automassages :

  • DIAN ROU TAI YANG – Pointer et pétrir TAI YANG  – * Cf livre : Massage et auto massage –  p

75 – Amaël Ferrando. 

  • KAI TIAN MU – Ouvrir l’oeil du ciel  – * Cf livre : Massage et auto massage –  p 69 – Amaël Ferrando : calme les agitations. 
  • TUI ZHANG MEN – Pousser ZHANG MEN (13 F) – * Cf livre : Massage et auto massage –  p 127 – Amaël Ferrando : harmonise l’énergie du Foie.
  • XIE TAI CHONG – disperser TAI CHONG (3 F) – * Cf livre : Massage et auto massage –  p 365 – Amaël Ferrando : apaise  la colère, les sensations d’irritabilité.
  • QI ZHEN FENG SHI – aiguille d’énergie sur FENG SHI (31 VB) – * Cf livre : Massage et auto massage –  p 330 – Amaël Ferrando : cette manoeuvre débloque l’énergie du Foie.
  • SHU GAN JIAN PI GONG – Libérer le Foie, fortifier la Rate – ** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p 80 – Amaël Ferrando.
  • ZHI YA FENG CHI  – Presser avec les doigts sur FENG CHI (20 VB) – * Cf livre :

Massage et auto massage –  p 102 -Amaël Ferrando : calme le Shen. 

ZHI YA NEI GUAN – Pression d’un doigt sur NEI GUAN (6 MC) – * Cf livre : Massage et auto massage –  p 265 -Amaël Ferrando : crise de colère.

ZHI YA ZU SAN LI – Presser avec le doigt ZU SAN LI (36 E) – * Cf livre : Massage et auto massage –  p 345 -Amaël Ferrando :*: améliore l’humeur –  réduit le sentiment de colère et d’irritabilité.

e – Phytothérapie : 

Certaines plantes apaisent la colère, et  soutiennent la santé du Foie : 

  • La camomille – apaisante.
  • Le chrysanthème en infusion : calme le Foie – l’agitation. 
  • La menthe poivrée :  stimule le Foie.
  • Le pissenlit en infusion : un grand allié du Foie, il l’adoucit.
  • La valériane : calmera l’impatience, la colère et l’impulsivité.

2 – LA JOIE – XI 㑾

A – Description de la joie :

La joie est l’émotion du Coeur, la sensation d’être satisfait, heureux. Néanmoins l’excès de joie nuit au Coeur. La joie ralentit l’énergie, relâche le Qi, et provoque un sentiment de détente dans tout le corps. On a plus envie de rien faire. Lorsque que le Qi est trop relâché, le Shen (esprit du Coeur) n’est plus correctement hébergé, et apparaissent des symptômes tels que des palpitations, une alternance d’un état d’euphorie à un état dépressif, une instabilité psychique.

Le Coeur est le lieu de résidence du SHEN (conscience, intelligence dans le sens d’un pouvoir de discernement et de jugement) – « Dans l’esprit chinois l’intelligence est une émanation du SHEN, qui se loge dans le Coeur et non dans le cerveau ; ce dernier ne fait que réfléchir comme un miroir le monde extérieur en l’homme et l’homme dans son monde. » (Docteur Tran Tien Chanh – L’acupuncture et le Tao – Editions partage – 1988 – p.112).

Il important de savoir que le SHEN est le centre de toutes les informations fournies par les énergies psychiques des différents organes. Par exemple si la colère affecte en premier lieu le Foie, la peur, les Reins, le SHEN du Coeur sera de toute façon perturbé par ces émotions.

La clarté de conscience caractérise l’énergie saine du Coeur, et qui induit forcément un équilibre du fonctionnement psychique, et bien sûr des 7 émotions.

Comme le Bois qui est associé à la colère, l’élément Feu est associé à la joie qui est reliée au Cœur, et à l’Intestin Grêle.

Les émotions perturbatrices du Coeur se manifestent par l’excès, ou l’insuffisance – joie excessive, sentiment de panique, hystérie – la joie excessive va perturber le Coeur, alors que joie équilibrée provient d’une vision sereine des phénomènes.

La joie excessive perturbera le Coeur en tant qu’émotion forte, de même qu’une émotion vive, ou expérimentée de façon chronique. 

Néanmoins toutes les émotions finissent par perturber le Coeur, l’angoisse de la Rate, l’inquiétude, la dépression, la peur, toute chronicité  d’une émotion. Le Coeur, le SHEN est perturbé, l’activité mentale devient excessive, l’individu saute du « coq à l’âne » et ou perd le fil de ses pensées. L’insomnie s’installe, pertes de mémoire, difficulté d’allocution, agitation physique, mentale – dans les cas extrêmes l’agitation est incessante, la personne parle ou rit aux éclats sans arrêt.

B – Techniques utilisées par la  MTC pour l’excès de joie :

a – Méditation : 

En présence d’un excès d’émotion, le Feu se trouve en excès dans le corps, avec un sentiment de plénitude dans la poitrine, sensation d’oppression. La relaxation permettra d’apaiser ces sensations, et favorisera la libération des énergies au niveau de la cage thoracique. 

La relaxation peut se pratiquer debout, assis, ou couché.

Dans la position couchée, allongée sur le dos, les jambes sont étendues, yeux fermés, il faudra laisser aller le souffle sans contrôle, une respiration naturelle.  Placez les 2 mains l’une sur l’autre au sommet de la cage thoracique, à l’expire (par la bouche afin d’évacuer le trop plein),  glisser les mains avec une certaine pression  sur toute la ligne médiane du corps en descendant jusqu’au pubis. A l’inspire, replacer les mains sur le haut du sternum, et recommencer la descente. Après une dizaine de descente, garder les mains sur le haut de la cage thoracique, cette fois ci l’inspire et l’expire se font avec le nez, et pensez que vos mains apaisent, et dénouent cette partie du corps.

Lorsque la zone est libérée, descendez vers le plexus solaire, une fois la sensation d’apaisement ressentie, descendre jusqu’au Dantien, le Hara , le centre maître de la stabilité.

Le va et vient du souffle dissout les dernières tensions.

  • JING XIN GONG – Silence du Coeur – ** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p115 – Amaël Ferrando : Calme l’esprit.
  • LAO GONG ZHAO GUAN YUAN – Le centre des paumes illumine le DAN TIAN –

** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p 60 – Amaël Ferrando : Nourrit le Coeur.

  • DA ZUO – L’assise – ** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p119 – Amaël Ferrando : pratique qui nourrit le Coeur et l’esprit.
  • ZI YIN QIAN YANG – Humidifier le Yin, cacher le Yang sous l’eau – ** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p 125 – Amaël Ferrando : Nourrit le Yin.
  • LA MEDITATION SUR LA MELODIE DU COEUR  – Ecole EMEI :

Sons  :

Son à l’inspir : ZHEN 真 [zhēn] 

Son à l’expir : DENG 登 [dēng]

La mélodie du cœur a la douceur et la vigueur. 

Le son ZHEN correspond à la douceur, le son DENG  correspond à la force du cœur. 

Mélodie :  

Position des mains :

Position du crochet d’or : les doigts forment un poing, le pouce sur le majeur. Les auriculaires (associés aux Reins) se crochètent. L’axe de la main gauche va vers l’avant à l’horizontal (la paume regarde le ciel), celui de la main droite est vertical (la paume regarde le ventre). Attention à la différence avec la MTC qui fait arriver le méridien du Cœur à l’auriculaire, l’auriculaire ici correspond au Rein, la main est posée au niveau du bas-ventre pour signifier le lien fort entre Rein et Cœur. L’énergie du Cœur monte comme le Feu : on veut faire descendre le Feu vers les parties basses du corps. 

A l’opposé du Cœur, l’énergie des Reins descend (comme l’Eau). Le risque est que le Feu monte, et que l’Eau descende en se séparant : c’est la fin de la vie. L’Eau doit être sur le Feu pour être réchauffée. 

b – Exercices de Qi Gong :

Idéalement il faudra pratiquer des exercices qui permettront une bonne circulation de l’énergie dans les méridiens du coeur et de l’intestin grêle. 

  • La fleur du Coeur s’épanouit *** Cf livre : Les trésors de la médecine chinoise pour le monde d’aujourd’hui L Papin et K Sen – p 92.
  • Osciller la tête et balancer le fondement – 5ème mouvement des 8 pièces de Brocart – BA DUAN JIN : pour dissoudre le Feu du Coeur, calme les émotions et l’hyper activité.
  • Le singe des 5 animaux – WU QIN XI
  • Renforcer l’énergie du Mingmen en auto-massages *** Cf livre : Les trésors de la médecine chinoise pour le monde d’aujourd’hui L Papin et K Sen – p 101.
  • ZI RAN ZHUANG – Pose naturelle** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p 57 – Amaël Ferrando : Posture qui régule l’agitation, le stress et la tension nerveuse.

c – En diététique :

La saveur amère est en relation avec le Coeur, elle soutient ses fonctions, et en excès elle nuit le Coeur. A consommer modérément en été,  car la chaleur tendra à assécher (fane la  peau, favorise la chute des cheveux). La saveur amer draine la chaleur – assèche l’humidité.

Mais attention à la surconsommation de l’amer : café, thé…., saveur à éviter pour les personnes hypertoniques, bavardes, rouges, signes indiquant un excès de chaleur. A l’inverse en cas de vide de Yang du Coeur, les aliments à saveur amère seront conseillés.

Voici quelques aliments (à saveur amère en rouge) conseillés pour le Coeur : 

Légumes : artichaut, asperge, céleri, chicorée, laitue, scarole.

Fruits : jujube, pastèque, litchi, pomme.

Céréales : blé, germe de blé, son de blé, quinoa, pois chiche.

Produits animaux : foie d’agneau, foie de mouton, foie de porc – huîtres, jaune d’oeuf.

Autres : Alcool, cacao, café, écorce de mandarine, fleur d’oranger, réglisse (attention si hypertension artérielle), romarin, safran, thé, vinaigre. Les conseils pour la santé physiologique du Coeur :

  • bien s’hydrater – la déshydratation fatigue le coeur. Eviter ce qui déshydrate : alcool, sucre…
  • opter pour une alimentation légère : les huiles hydrogénées encrassent les vaisseaux sanguins, préférez les huiles végétales de première pression à froid.
  • préférence pour une alimentation végétarienne.

d – Tuina :

Massages : * Cf livre : Massage et auto massage – Amaël Ferrando

  • QI ZHEN TAN ZHONG – Aiguille d’énergie sur le centre de la poitrine (TAN ZHONG – 17 RM)* p 115 : en cas d’obstruction par les glaires, humidité.
  • FEN TAN ZHONG – Séparer le centre de la protéine (TAN ZHONG – 17 RM)* p 121 : débloque l’énergie du foyer moyen.
  • JIAN ZHI TAN ZHONG – Doigts en sabre sur TAN ZHONG ) 17 RM)*  p 123 : technique qui rafraichit le Feu du foyer supérieur.
  • NA XIN JING – Saisir le méridien du coeur * p 263 : régule la circulation sanguine – les émotions.
  • SI SHEN GONG – Les quattre intelligences de l’Esprit- BAI HUI (20 DM)* p 57 : Feu du Coeur, problèmes psychiatriques.
  • ZHI YA NEI GUAN – Pression d’un doigt sur NEI GUAN (6 MC)* p 265 : permet une circulation fluide de l’énergie.

Automassages : ** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – Amaël Ferrando  

  • AN XIN GONG – Méthode pour calmer le Coeur** p 193 : débloque le méridien du Coeur, nourrit le Coeur, et calme l’esprit.

XIN SHEN XIANG HE – Harmoniser mutuellement Coeur et Rein** p 151 : ramène le feu à son origine – harmonise le coeur – nourrit le Yin du Rein. 

Points en automassages :

  • Le point PORTE DE L’ESPRIT (C7)
  • Le point PETIT ASSAUT (C9)
  • Le point BARRIÈRE INTERNE (MC6)
  • Le point RENCONTRE AVEC LE TEMPLE (YIN TANG)

e – Phytothérapie : 

  • La sauge rouge chinoise en infusion : pour les problèmes cardiovasculaires.
  • L’angélique chinoise en décoction : plante nourricière des globules rouges.
  • Le jus de grenade : tonique du Yin, améliore la circulation sanguine.
  • La baie d’aubépine en décoction : calme le SHEN – soulage l’anxiété.

3 – LA PENSEE OBSESSIONNELLE – SI – 思

A – Description de la pensée obsessionnelle :

La pensée obsessionnelle noue le Qi de la Rate. Les Chinois disent que l’excès de pensées coagule, noue le Qi sur place – en Occident on parlerait de constipation mentale. Si la Rate est affaiblie, cela peut causer un sentiment de ne pas être en mesure de se concentrer, un état de préoccupations constantes pour des futilités, une introspection excessive, du ressassement, de la nostalgie, un comportement obsessionnel. 

Lorsque le Qi de la Rate est bloqué, la digestion est également perturbée (perte d’appétit, amaigrissement, distension abdominale…). 

Cela perturbe le sang du Coeur, et entraîne de l’insomnie, ou un sommeil agité, des palpitations.

Si la Rate est forte, la concentration, la mémorisation, les facultés de synthèse sont optimales. Au contraire si elle est déficiente , l’esprit est confus, insouciant.

Une réflexion soutenue perturbe à la longue la Rate. Les conflits, les soucis, l’insécurité, déstabilisent également la Rate. Une mauvaise  alimentation va également  engendrer un état mental particulier.

La rumination, les pensées obsessionnelles sont dus à un déséquilibre de l’élément Terre.

Comme toujours en  MTC on va utiliser un ensemble de mesures pour soigner cette émotion.

B – Techniques utilisées par la  MTC pour gérer les pensées obsessionnelles

a – Méditation : 

  • MEDITATION SUR LE TRAJET DU MERIDIEN DE LA RATE : couché, détendu, visualiser progressivement le méridien de la Rate – Technique d’Amaël Ferrando.
  • LA MEDITATION SUR LA MELODIE DE LA RATE  – Ecole Emei :

Toutes les parties du corps ont des rapports avec la Rate. La Rate relie le Feu (Cœur) avec l’Eau (Rein). La Rate relie le sang (Foie) et le Qi (Poumon). Pour ces raisons le mudra utilise tous les doigts.

Sons  :

La Rate est l’organe au milieu des autres, au centre ; le son part d’un point et s’écarte, s’élargit. Le son du Foie monte, celui de la Rate monte en grossissant, en s’expensant dans toutes les directions. C’est l’énergie de l’expansion – rétraction – c’est le son qui produit le plus de vibrations. 

Son à l’inspir : GONG 宫[gōng] Son à l’expir : GUO 果 [guǒ]  Mélodie :

Position des mains :

La Rate correspond à l’index. Comme la Rate relie chaque organe, la mudra utilise tous les doigts. La main suit les mouvements de la respiration.

Lao Gong de la main droite est placé sur le nombril, et Lao Gong de la main gauche sur Zang Men (13F). 

b – Exercices de Qi Gong :

  • Mouvement de l’ours  – l’ours se frotte contre l’arbre – Enchainement des cinq animaux – WU QIN XI – HUA TUO (142 – 219) : renforce la Rate.
  • Séparer le Ciel et la Terre – 3 ème mouvement des 8 pièces de Brocart – BA DUAN JIN.
  • Travail de la salive : la salive est considérée comme un nectar – Faire claquer doucement les dents pour  stimuler la sécrétion de salive pendant quelques secondes. Puis avaler la salive produite. Visualisez son effet régénérant – Effet stimulateur du processus digestif, et renforce l’énergie du Rein.
  • DA YAN CHU SHI GONG – L’oie sauvage chasse l’humidité ** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – Amaël Ferrando p 88 : élimine les énergies pathogènes et plus précisément l’humidité.

c – Diététique :

Bien mastiquer pour favoriser la digestion. Gandhi disait : « buvez vos aliments et mâchez vos liquides ». Manger lentement.

Eviter les aliments qui produisent des mucosités : laitages, farines, sucres, pâtisseries, viandes riches, graisses et féculents.

Les aliments doux tonifient la Rate – favorise la production de Qi, du sang, et des liquides organiques, tonifie le Yin et le Yang. Ils apaisent, les contractures, et les tensions. En excès ils génèrent des stagnations d’énergie – favorisent l’obésité – troubles de la digestion – problèmes ORL (rhinite, sinusite).

Voici quelques aliments (à saveur douce en orange) conseillés pour la rate :

Légumes : algues, artichaut, asperge, aubergine, betterave, blette, carotte, céleri, champignons, chou, ciboulette, concombre, épinard, fenouil, haricot vert, laitue, navet, oignon, patate douce, pleurote, pomme de terre, potiron, radis, tomate,  topinambour, potimarron.

Fruits : abricot, ananas, banane, cacahuète, cerise, châtaigne, coing, datte, fraise, figue, grenade, groseille, jujube, kaki, kiwi, litchi, mandarine, mangue, melon, noix, noix de coco, orange, pamplemousse, pastèque, pêche, pignon de pin, pistaches, poire, pomme, prune, raisin.

Céréales : Avoine, blé, larme de job, maïs, millet, orge, riz, sarrasin.

Légumineuses : Azuki, fève, haricot mungo, lentilles, pois cassé, pois chiche, petit pois, tofu.

Produits animaux : Anchoix, carpe, crevette, huître, poulpe, truite – Agneau, boeuf, caille, canard, cheval, escargot, faisan, jambon, lapin, mouton, oie, porc, poulet. – Oeuf, lait de brebis, lait de chèvre, lait de jument, lait de vache.

Autres : Aill, alcool, aneth, badiane, astragale, café, cannelle, cardamone, clou de girofle, gingembre sec pour la Rate et frais pour l’Estomac, graines de tournesol, huile d’arachide, huile de sésame, huile de soja, miel, muscade, persil , piment de Cayenne, poivre de Sichuan, poivre noir, réglisse, romarin, safran, saindoux, sésame noir, sucre de canne, sucre blanc, thé, thym, tofu, vinaigre.

d – Le Tuina :

Massages :* Cf livre : Massage et auto massage – Amaël Ferrando

  • BU PI JING – Tonifier le méridien de Rate *p353 : dysharmonie Rate/Estomac.
  • NA SAN YIN JIAO – Saisir SAN YIN JIAO – (6 Rte)*p 361 : vide de Rate.
  • ROU DA BAO – Pétrir DA BAO – (21 Rte)*p 113 : vide de Qi de la Rate.
  • ROU PI SHU – Pétrir le point Shu de la Rate*p 2O2 : diabète.
  • TUI XUE HAI – Pousser XUE HAI – (10 Rte)*p 337 : nourrir le sang.

Automassages : ** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – Amaël Ferrando

  • BI QI GONG – Retenir le souffle**p 212 : débloque les 3 foyers. 
  • DA YAN CHU SHI GONG – L’oie sauvage chasse l’humidité**p 88 : renforce l’énergie de la Rate.

e – En phytothérapie :

  • Le gingembre : soulage les nausées (même pour les femmes enceinte), le mal de mer, les maux d’estomac et les maux de tête qui leur sont liés – dissout les glaires et les mucosités.
  • Le kudzu : plante qui régule le glucose – clarifie la chaleur et engendre les liquides.
  • L’orge chinoise pour éliminer les glaires – assèche l’excès d’humidité.

4 – LA TRISTESSE- BEI – 悲

1 – Description de la tristesse :

La tristesse est associée à un déséquilibre du système énergétique du méridien du Poumon. Elle correspond à un sentiment de mélancolie, de chagrin. Elle diminue le Qi, entraîne des pleurs, un état de découragement, une perte d’initiative, d’impulsion vitale.

La faiblesse du Qi du Poumon altère les fonctions respiratoires, et progressivement l’énergie du corps s’épuise (essoufflement, voix éteinte, toux, dyspnée, affaiblissement général, abattement physique et moral).

La tristesse nuit également le Coeur (palpitations, perte de la concentration), le Foie (spasmes, douleurs costales), et la Rate (distension abdominale, faiblesse des 4 membres).

2 – Techniques utilisées par la  MTC pour gérer la tristesse :

a – Méditation :

La pratique de la respiration profonde, et consciente, peut aider à renforcer l’énergie du Poumon. Une respiration lente, profonde et fine.

Voici quelques  propositions :

  • BI QI GONG – Retenir le souffle  – ** Cf Pratiques d’autoguérison par le Qi Gong  – p 212 Amaël Ferrando : favorise la fonction des Poumons – le mouvement descendant.
  • MEDITATION SUR LA MELODIE DU POUMON – Ecole EMEI : 

Sons  :

Le son du Poumon descend, ainsi la note commence haut  (on peut être très ému sur cette mélodie). 

Son à l’inspir : SHANG 商 [shāng]

Son à l’expir : ANG 昂 [áng] 

Mélodie : 

 Position des mains : 

La position des mains est comme celle prise pour le Foie, mains posées devant Tan Zhong (17 RM). Ainsi la posture garde le volume de la poitrine.  Le pouce (Poumons) sur l’annulaire (Foie) pour un travail commun. 

b – Exercices de Qi Gong :

  • Purifier et nourrir les poumons – Cf livre : Les trésors de la médecine chinoise pour le monde d’aujourd’hui’hui – p 180 – Liliane PAPIN ET KE WEN : exercice qui renforce et purifie le système pulmonaire.
  • L’énergie remplit la porte des nuages – Cf livre :Les trésors de la médecine chinoise pour le monde d’aujourd’hui’hui – p 184 – Liliane PAPIN ET KE WEN : renforce l’énergie vitale.
  • PENG QI GUAN DING – Soutenir l’énergie à deux mains, et en irriguer le sommet
  • **Cf  livre : Pratiques d’autoguérison par le Qi Gong  – p 129 – Amaël Ferrando : régule les excès de montée d’énergie.
  • DA KAI HE – Grande ouverture et fermeture  – **Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qi Gong  – p 98 – Amaël Ferrando : harmonise le Poumon et le Rein.

c – En diététique :

Bannir les graisses et le sucre, susceptibles de former des excès de glaires.

Il faudra consommer des aliments piquants et épicés, pour tonifier le Poumon. La saveur piquante est expectorante – dispersante – sudorifique, stimulante.

La saveur piquante est bénéfique pour les stagnations d’énergie (oppressions au niveau de la poitrine, ballonnements, soupirs +++).

Néanmoins en excès, cette saveur affaiblit l’énergie du Poumon. 

Voici quelques aliments (à saveur piquante en gris) conseillés pour le Poumon :

Légumes : Ail, algue, asperge, brocoli, champignon de paris, champignon noir,  chou chinois, chou rave, ciboule, concombre, cresson, fenouil, jus de navet, oignon, potiron, radis cru.

Fruits : abricot, amande du noyau de pêche, banane, cacahuète, citron, datte, fraise, kaki, kumquat, mangue, noix, pèche, pignon de pin, pistache, poire cuite, pomme, raisin.

Céréales : lait de soja, riz gluant, seigle, tofu.

Produits animaux : canard, oie, porc, blanc d’oeuf, cervelle, moelle.

Autres : Alcool, aneth, baies de goji, cannelle, cardamome, carvi, coriandre, écorces de mandarine, fleur d’oranger, gingembre, girofle, graine de fenouil, huile de soja, menthe, muscade, origan, piment de Cayenne, poivre noir, poivre du Sichuan, réglisse.

d – Tuina :

Massages :

  • NA SHEN QUE – Saisir SHEN QUE (8 RM) -* Cf livre : Massage et auto massage – p 142 – Amaël Ferrando : non communication Poumon – Rein.
  • QI ZHEN GUAN YUAN – Aiguille d’énergie sur GUAN YUAN (4 RM) – *Cf livre :

Massage et auto massage – p 149 – Amaël Ferrando : agit sur les troubles psycho-émotionnels. – QI ZHEIN HE GU – Aiguille d’énergie sur HEGU (4 GI) – *Cf livre : Massage et auto massage – p 268- Amaël Ferrando : vide de Qi.

Automassages :

  • TUI TAN ZHONG  Pousser le centre de la poitrine (TAN ZHONG – 17 RM) — *Cf livre : Massage et auto massage – p 118- Amaël Ferrando : agit sur la descente du Qi du Poumon. e – Phytothérapie :
  • Les huiles essentielles d’eucalyptus, de menthe, de ravensare.
  • L’astragale, un élixir pour le Qi.
  • Le  schissandra : favorise la fonctionnalité d’émonctoire qu’est la peau.
  • Le chrysanthème pour la toux – Le gingembre pour les glaires – L’orge – anti-inflammatoire.

5 – LA PEUR- Kong – 恐

A – Description de la peur :

La peur est l’émotion du Rein – Cette émotion diminue le Qi des Reins, la peur nous bloque, nous fige comme dans une prison de glace. Elle peut immobiliser notre volonté et nous faire perdre tous nos moyens, et notre confiance. Lors d’une prise de panique on peut oublier ce que l’on savait, au point de perdre momentanément nos valeurs humaines. Elle empêche la réflexion, et sans nos capacités de penser librement, nous perdons le sens humain. D’ailleurs les dictatures sont fondées sur la terreur.

La diminution du Qi du Rein engendre une faiblesse des genoux , une impression de mollesse, une incontinence urinaire et fécale, oppression thoracique, essoufflement . 

Par exemple, une peur constante en raison de conditions de vie, peut amener une déficience des Reins (une peur directement liée au comportement parental suite à un traumatisme familial).

Une déficience physiologique du Rein fera apparaître la sensation de peur, des sentiments de persécution, la paranoïa. 

Une vie sexuelle intense, un travail physique sollicitant le dos d’une manière prononcée, induisent également une déficience des Reins.

B – Techniques utilisées par la  MTC pour gérer la peur :

Maintenir une chaleur du corps, des pieds, et de la zone des lombaires, conserver de préférence une alimentation chaude, permettront de renforcer l’énergie des Reins.

Eviter les formulations telle que « j’ai peur de l’avenir, d’être en retard….. » car elles nourrissent d’une charge négative le mental.

a – Méditation :

  • HUAN YANG WO – Posture allongée pour faire revenir le Yang – **Cf Pratiques d’autoguérison par le Qi Gong  – p 176 Amaël Ferrando – Posture qui tonifie l’énergie du Rein et donc renforce l’énergie originelle.
  • Une respiration abdominale, renforcer le hara et les reins – *****Cf livre : Les cinq saisons de l’énergie  – p 210 – Isabelle Laading. « Placez-vous à plat ventre, ventre et thorax au sol. Les mains sous la tête qui est tournée sur un côté, détendu. Les jambes légèrement écartées sont relâchées. Effectuez quelques respirations abdominales : le ventre se gonfle, mais aussi le dos. Prendre conscience du mouvement de la région lombaire et du sacrum : dans l’inspir, la zone des  lombaires s’étire, le sacrum et le coccyx semblent s’ouvrir. Au moment de l’expir, la courbure lombaire se referme. Tonification du Hara et des Reins : – dans l’inspir, visualiser que le souffle pénètre par la plante des pieds, par le point 1 du méridien du  Rein. Laissez couler le souffle dans les jambes, depuis les pieds vers les Reins, selon le trajet des Méridiens Reins, Vessie. Le souffle vient nourrir les Reins et le ventre, et se concentre dans cette zone. Dans cet inspir, le point MING MEN, entre L2 et L3, s’ouvre aussi pour accueillir l’énergie ; – dans l’expir, contracter les fessiers et le ventre, en appuyant fermement le pubis sur le sol. La zone des lombaires s’allonge. Visualiser le souffle qui redescend par les méridiens du Rein et de la Vessie vers les pieds, et à l’extérieur du corps . Alternez ces mouvements une dizaine de fois, puis se détendre complètement en respirant, comme pour l’exercice précédent. »
  • Relaxation – Eau – *****Cf livre : Les cinq saisons de l’énergie  – p 216 – Isabelle Laading : toute l’attention résidera pendant la relaxation dans la région médiane, et basse du ventre, ainsi que dans la région de Reins –  le souffle devra se concentrer dans cette sphère intérieure à l’inspir et à l’expir.
  • MEDITATION SUR LA MELODIE DU REIN – Ecole Emei : 

Mélodie : Pour les 4 précédents organes les sons permettent de créer des vibrations. Par contre il faut consolider les Reins, il n’y aura donc pas de mélodie – mais une musique spécifiquement calibrée pour les Reins, avec un travail de contemplation des Reins (la zone des lombaires) et un positionnement des mains.

Position des mains :

Réunir le majeur et le pouce, faire un anneau de la main droite sur la main gauche au niveau de TAN  ZHONG.

Le majeur représente le Cœur. Dans le travail du Rein, ils sont croisés au niveau du cœur à une distance d’un poing environ, de la poitrine, afin de libérer la respiration. 

b – Exercices de Qi Gong :

  • LAO GONG ZHAO GUAN YUAN – Le centre des paumes illumine DAN TIEN** Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qi Gong  – p 60 Amaël Ferrando : tonifie l’énergie du Rein.
  • L’énergie entre dans le MING MEN*** Cf livre : Les trésors de la médecine chinoise pour le monde d’aujourd’hui’hui – p 234 – Liliane PAPIN ET KE WEN : ex: « Préparation : Pieds écartés de la largeur des épaules. Placez les mains à plat sur la région des Reins, corps détendu et relâché. Inspiration : Penchez la tête en arrière, et visualiser l’énergie qui descend par la région cervicale en arrière, jusqu’au MING MEN. À la fin de l’inspiration, conservez la position quelques instants en suspendant le souffle. L’intention toujours dirigée vers les Reins, l’énergie emplit le MING MEN. Expiration : revenez à la position initiale, relâchez totalement la région de Reins. Répétez ce mouvement lentement, 6 ou 9 fois. »

c – En diététique :

La saveur salée convient aux Reins, mais bien sûr à consommer de façon modérée. En excès cette saveur nuit aux Reins, aux os, par son pouvoir amollissant, et au Coeur, car le salé « assèche » le sang , engendrant une déficience du sang, une faiblesse générale, avec une sensation de tête lourde.

La saveur sucré en excès nuit aux Reins, entrainant des douleurs osseuses, de la fatigue, une chute des cheveux. Le sucre engendre un relâchement des tissus, alors que les Reins ont besoin d’être tonique.

Un excès de boissons sollicitera trop l’énergie des Reins par le processus de filtrage et d’élimination.

Préférez une alimentation chaude, et un mode de cuisson lent et prolongé.

Voici quelques aliments (à saveur salée en bleu) conseillés pour le Rein :

Légumes : algues,  micro-algues (spiruline, chlorella, etc…)chou, fenouil, poireau. Les légumes verts en général riches en chlorophylle.

Fruits : cerise, châtaigne, framboise, grenade, noix, noix de cajou, pistache, raisin, sésame noir.

Céréales : avoine, haricot noir, lentilles, orge, millet, pois chiche, quinoa, sarrasin.

Produits animaux : crabe, crevette, dorade, huître, moule, seiche – canard, escargot, jambon pigeon, mouton, porc, poulet – lait de brebis, lait de jument, oeuf, rognons.

Autres : graines d’aneth, badiane, cardamone, ciboule, clou de girofle, cumin, persil, poivre du Sichuan, sauce soja, sel de cuisine.

d – Tuina :

Massages :

  • JIANG HUO FA : *Cf livre : Massage et auto massage – p 253 – Amaël Ferrando – tonifie et fait monter l’énergie du Rein – Manoeuvre pour faire redescendre le feu – libère les angoisses, les symptômes de chaleur.
  • NA SAN YIN JIAO – Saisir SAN YIN JIAO (6 Rte):*Cf livre : Massage et auto massage – p 361 – Amaël Ferrando – conseillé pour le vide de Rein.
  • NA SHEN QUE – Saisir SHEN QUE (8 RM): *Cf livre : Massage et auto massage – p 142 – Amaël Ferrando – blocage foyer inférieur – excès de stress.
  • TUI TAN ZHONG – Pousser le centre de la poitrine – TAN ZHONG (17 RM)):*Cf livre : Massage et auto massage – p 12O – Amaël Ferrando – troubles émotionnels – mauvaise communication axe Coeur Rein – ancrage de l’énergie du Rein.

Automassages : 

  • BU SHEN ZHUANG YAO GONG – Tonifier les Reins, fortifier les lombes : **Cf livre :

Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p 76- Amaël Ferrando : vide du Qi du Rein – Grande Manoeuvre pour tonifier le Rein –

  • TI GANG GONG – Relever l’anus : **Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p 173- Amaël Ferrando  – renforce l’énergie Yang – Tonifie l’énergie du Rein.

e – Phytothérapie :

Les plantes alliées des Reins traditionnellement utilisées en phytothérapie :

  • La cannelle pour réchauffer le Yang des Reins.
  • Le Sésame pour nourrir le Yin des Reins.
  • Prêle des champs source de minéraux – renforce les articulations.

IV-  CAS ETUDIES

1 – Cas numéro 1 – Emotion de la colère 

  1. – Objectif de la séance :

On est en présence d’une femme de 60 ans qui consulte pour un problème de migraines pariétales quasi-quotidiennes.

Elle est enseignante dans un lycée, très sportive, grosses tensions familiales actuellement.

  • – Bilan énergétique :

Dans les antécédents familiaux et personnels : il y a une grand-mère migraineuse, un père diabétique, une maman ayant un Parkinson.

A fait beaucoup de crises de foie dans son enfance, beaucoup de traitements antibiotiques, très gourmandes à en faire des indigestions. 

Migraineuse depuis l’âge de 19 ans – maladie de Raynaud déclarée la même année. Alternance d’anorexie et de boulimie entre 19 et 21 ans (45 kg) pour 1m67 – stabilisation lors de la rencontre de son mari à 21 ans.

A eu 3 enfants (mais sous traitement par pompe GnRH – substitution d’hormone), pour les 2 premières grossesses. Lors des allaitements les migraines étaient moins fréquentes.

Elle est l’aînée d’une fratrie de 3 enfants, élevée surtout par sa grand-mère, petite enfance (sensation d’isolement) – parents très occupés par leur profession – une adolescence solitaire, timide, pudique, introvertie, envie de devenir danseuse professionnelle (projet qui a été abandonné en raison de l’anorexie).

Traitement actuel :

Elle est sous traitement hormonal pour la ménopause (qui lui donne des « sensations d’être plus étoffée »).

-SANMIGRAN

-DOLIPRANE 1000 en début des céphalées

-SPIFEN 400 anti inflammatoire

-TRIPTAN anéantit le système nerveux central

-VIT C – HUILE DE POISSON 2/ JOUR 

-VIT D

  • Calcium (ostéopénie depuis 2 ans)

Sensations actuelles :

Migraines quotidiennes – grosses tensions personnelles et professionnelles. Conflits dans le couple engendrant de la colère – décès du père – gestions des enfants+++ Les migraines +++ si repas riche, abus de gluten, sommeil tardif, avion, changement de rythme, stress .

  • Visage : Pommettes rouges
  • Pouls : en corde – glissant et rapide
  • Aspect de la langue :  rouge – peu d’enduit – gonflée sur les côtés – fissures irrégulières – enduit blanc au fond – veines sublinguales légèrement violacées et dilatées – rugueuse.
  • Goût acide en bouche (a réduit les laitages)
  • Yeux : sensation de douleur musculaire derrière son oeil droit. Myope ++ depuis l’âge de 10 ans  
  • L’audition : RAS
  • La peau : RAS
  • Les ongles : points blancs
  • Les cheveux : secs
  • Urines et selles : court pour aller aux toilettes  – colopathie fonctionnelle résolue grâce au changement alimentaire (candidose – sucre+++) 
  • Règles : quasiment jamais réglée – Pilule de 19 à 32 ans – Avait des pertes blanches odorantes – ménopausée
  • Type de voix : forte
  • Respiration: RAS – très sportive
  • Sommeil : fatiguée au réveil – pratique le Qi Gong pour se réveiller
  • Rêves : on lui court après – des voyages
  • Transpirations : la nuit, cela la réveille au petit matin
  • Fatigue : fatigue post-prandiale et les après-midi
  • Constitution : fine 
  • Alimentation : préfère les boissons chaudes – petit déjeuner demi jus de citron – thé PU ER – amandes + noix de cajou – Déjeuner salade verte avec pomme, fruits secs, pain et café avec mousse de lait (jamais un vrai repas) – à 16:00 elle est tendue et mange plein de fruits secs amandes, cacahuètes – dîner normal avec des protéines, féculents, légumes cuits
  • Appétit : n’a jamais faim – très rare
  • Digestion : « pas terrible »  – mieux si pas de gluten – digère de moins en moins bien les fruits secs. Estomac acide, ne sait plus ce qu’est une digestion normale. Ne supporte plus le cru, et les viandes en sauce. Mange trop le soir. « La bouffe c’est émotionnel ». 
  • Autres symptômes :
  • Vertiges en sortant de la piscine – le soir après le repas – en travaillant devant son ordinateur 
  • Engourdissements au niveau des bras et des mains – tendon droit fissuré au niveau de l’épaule droite – début de capsulite? – Sciatique à gauche qui revient de temps en temps.
    • – Tableau pathologique : 

Montée du Yang du Foie – vide de Yin de l’Estomac.

  • – Principe de traitement : 

Apaiser le Yang du Foie – nourrir le Yin de l’Estomac et du Rein.

  • – Principaux points utilisés – manoeuvres Tuina : 

YONG YUAN 1 Rein (Détendre) – TAI XI 3 Rein (Tonifier le Qi originel) – TAI CHONG 3 Foie (fait descendre le Qi du Foie) – FENG SHI 31 vésicule biliaire (chasse le vent) –

SHEN QUE 8 Vaisseau Conception (Tonifier le Qi et l’Essence) – JIAN JING 21 Vésicule Biliaire (détente de l’épaule) – FENG CHI 20 Vésicule Biliaire (chasse le vent de la tête) – YIN TANG (calme l’esprit) – TAI YANG – GAN SHU 18 Vessie (nourrit le sang du Foie)- PI SHU 20 Vessie (renforce la Rate) – MING MEN 4 Vaisseau Conception (tonifier le Qi originel)- BAI HUI 20 Vaisseau Gouverneur (calme le Shen).

  • – Pratiques et diététique proposées :
  • La méditation en écoutant la mélodie du Foie et du Rein – ou BI QI GONG retenir le souffle – **Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p 212- Amaël Ferrando.
  • Exercices de Qi Gong  : DA CHENG YANG SHENG ZHUANG – Position de l’arbre 

avec l’intention fixée sur le point TAI CHONG 3 Foie – **Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p 64- Amaël Ferrando  

  • Qi GONG TUINA : JIAN BU DE NA ROU – saisir et pétrir les épaules (capsulite)
  • *Cf livre : Massage et auto massage – p 279- Amaël Ferrando, et ZHI YA ZU SAN LI – Presser avec le doigt ZU SAN LI 36 Estomac pour l’humeur.
  • Diététique : réduire un maximum le gluten et les grignotages – bien mâcher le cru et en général.
  • Phytothérapie : Tisane de valériane ou chrysanthème.

g – Retours de séance : 

Après chaque séance sensation d’apaisement (il y en a eu 3).

La pratique quotidienne du Qi Gong lui permet de réduire son état de stress.

Elle essaie d’avoir une relation moins compulsive avec son alimentation – mais compte tenu de la situation familiale actuelle, c’est très difficile.

Lors de la dernière séance a eu une crampe ++++ au niveau du pied droit qui s’est résorbée le lendemain. Le résultat sur le rythme des céphalées est difficile à apprécier en raison de ses traitements allopathiques.

2 – Cas numéro 2 – Emotion la rumination

  1. – Objectif de séance : 

On est en présence d’une femme de 55 ans qui consulte pour un problème de fatigue extrême – émotions++++ – boulimie

Elle est fonctionnaire, anxieuse, gourmande et sédentaire.

  • – Le bilan énergétique :

Antécédents familiaux et personnels : Maman cardiaque, parents diabétiques, une soeur schizophrène, frère très anxieux. Aînée d’une fratrie de 3 enfants. Opérée d’un strabisme à 18 et 30 ans. Entre 6 et 9 ans elle a vécu seule sans ses parents qui sont partis en France avec sa soeur et son frère, elle a été élevée par sa tante au Maroc (sensation de rupture). Elle a rejoint ses parents,  car elle souffrait de l’éloignement, et de plus à l’école elle était « très mauvaise en langue arabe ». 

A 2 enfants, Amir né en 1997 et Souade en 2004 –  descente d’organe après le premier accouchement – AVC en 2013 – varices – séparation violente du couple en 2016.

Un diabète a été diagnostiqué récemment.

Sensations actuelles :

  • Pouls : mou, lent, faible et glissant
  • Aspect de la langue : sèche, pâle, indentée avec enflures des bords – fissures – creux des reins
  • Goût : RAS
  • Yeux : impression de « ne pas avoir les yeux en face des trous » 
  • L’audition : RAS
  • La peau : mixte 
  • Les ongles : mycose – cassants – idem pour dans sa famille
  • Les cheveux : secs
  • Urines et selles : urines RAS – Diarrhées si féculents alcool ou sucre – Expulsion difficile.
  • Règles :  contraception (stérilet classique) – Curetage à 40 ans, après une fausse couche – Opération des trompes à 40 ans – à partir de 42 ans dérèglement.
  • Voix : normale
  • Respiration: souvent en apnée – Essoufflée lors des randonnées, ou en prenant les escaliers
  • Sommeil : endormissement superficiel – fatigue « émotionnelle » depuis la séparation du couple – fatiguée au réveil.
  • Rêves : rêves prémonitoires
  • Transpirations : transpiration si stressée mais très légère en général
  • Fatigue : fatigue post-prandiale et les après-midi
  • Constitution : prise de poids +++
  • Alimentation : préfère les boissons froides – petit-déjeuner (fruits + pain complet si contrôle – sinon pain fromage beurre fruits) – collation le matin par un fruit – déjeuner (protéine – féculent – légumes cuits – dessert) – collation dans l’aprèsmidi (chocolat amendes fruits si tout va bien – sinon grignotage) – Dîner (salade oeufs/sardine/saumon fumé/ou quiche) – pas de grignotage en soirée – impression d’être boulimique
  • Appétit : très bon – rythmé par ses émotions
  • Digestion : aigreur – fatigue post-prandiale
  • Crampes au niveau des pieds en journée, et de temps en temps la nuit
  • Engourdissements des mains
  • Autres symptômes : céphalées en cas de prise de sucre++++
    • – Tableau pathologique : 

Vide de sang – Vide de Qi de la Rate – vide de Yang de la Rate

  • – Principe de traitement : 

Eliminer l’humidité – Tonifier le Qi de la Rate – Apaiser le SHEN et dissoudre les glaires

  • – Principaux points utilisés – manoeuvres  : 

YONG YUAN 1 Rein (Calme le SHEN)- TAI BAI 3 Rate (dissout l’humidité) – SAN YIN JIAO 6 Rate – YIN LING QUAN 9 Rate  (dissout l’humidité) – FENG LONG 40 Estomac (Elimine les mucosités)- ZU SAN LI 36 Estomac (tonifier la Rate et dissoudre les glaires) – ZHONG WAN 12 Vaisseau Conception (Tonifie la Rate) – HE GU 4 Gros Intestin (Tonifie le  Qi) –  WEI SHU 21 Vessie (Tonifie le Qi de l’Estomac et de la Rate) – PI SHU 20 Vessie (Tonifie le Qi et le Yang de la Rate, réduit l’humidité)- BAI HUI 20 Vaisseau Gouverneur (Tonifier la Rate).

  • -Pratiques et diététique proposées :
  • Méditation : Ecouter la mélodie et méditation de la Rate.
  • Exercices de Qi Gong  : DA YAN CHU SHI GONG – L’oie sauvage chasse l’humidité – **Cf livre : Pratiques d’autoguérison par le Qigong – p 88- Amaël Ferrando.
  • Qi GONG TUINA : Presser avec le doigt ZU SAN LI 36 Estomac pour l’humeur.
  • Diététique : réduire un maximum les grignotages – éviter les sucres rapides. – Phytothérapie : Kudzu pour ses addictions

g – Retours de séance : 

Sensation de légèreté  – Détendue (2 séances). A du mal à mettre en pratique les exercices conseillés, malgré les bienfaits qu’elle en ressent en sortant de son cours de Qi Gong  hebdomadaire – Pas d’amélioration au niveau alimentaire. Projet d’un suivi plus régulier en QI GONG TUINA, 1 fois par mois.

V – CONCLUSION

La gestion de nos émotions, qu’elles soient positives ou négatives dépendent de l’état des organes et des glandes endocrines. Elles sont rythmées par notre évolution, nos transformations, nos cycles de transition (naissance, adolescence….ménopause, andropause…), sans compter l’effet des cycles des planètes. D’ailleurs il suffit d’un rayon de soleil pour illuminer une ombre qui fait peur, peur de l’inconnu.

Néanmoins les émotions nous sont indispensables pour grandir, elles sont indispensables à l’activité physique de chaque organe, et à l’activité psychique de l’esprit qui réside dans le Coeur, le SHEN.

Idéalement pour préserver sa santé, il est nécessaire que nos organes soient stimulés par un peu de colère, de joie, de rumination, de tristesse ou de peur.

Nous devons libérer nos émotions pour rester en bonne santé. La médecine traditionnelle chinoise encourage à les exprimer de manière saine, que ce soit par le biais de la parole, de l’écriture, du dessin ou de la danse. Il nous appartient de trouver une manière qui nous convient, en mettant en pratique les préceptes de la médecine traditionnelle chinoise, à travers les 5 piliers. 

Comme beaucoup d’autres je mets en pratique ces préceptes afin de profiter de ses bienfaits et de partager ces expériences.

VI – SOURCES

ENSEIGNEMENTS :

  • Ecole Kendreka –  Amaël Ferrando – Acupression et Bases de Qigong Tuina 
  • Ecole des Temps du Corps – Ke Wen – Maître Zhang Ming Liang

OUVRAGES :

  • Le guide du bien-être selon la médecine chinoise – Dr Yves Requena – Marie Borrel****
  • Les cinq saisons de l’énergie – Isabelle Laading – Editions Désiris*****
  • Les quatre piliers de la médecine chinoise – Jean-Paul Dutrey – Editeur Guy Trédaniel
  • Les trésors de la Médecine Chinoise pour le monde d’aujourd’hui – Nourrir et allonger la vie – Liliane Papin et Ke Wen  – Edition le Courrier du livre***
  • Précis de Médecine chinoise –  Éric Marié – Edition Dangles
  • Qigong Tuina – Massage et automassage – Amaël Ferrando – Edition Chariot d’or *
  • Qigong Tuina – Pratiques d’autoguérison par le Qi Gong – Amaël Ferrando – Edition Chariot d’or **
  • Traité de Nutripuncture – Dr Patrick Véret – Dr Yvonne Parquer – Editions Désiris

CD :

EMEI Five Zang Refining Exercise – Zhang Mingliang

Merci d’avoir mon article de fin d’études ! Pour en savoir plus sur la formation en Acupressionque j’ai suivie, n’hésitez pas à me contacter ou à suivre ce bouton pour découvrir cette formation.
Lucie Cazzola

D’autres Articles d’intérêt…

Hypnose et Qigong

Quels sont les liens, similitudes et les différences entre l’Hypnose et le Qigong ? Comment l’état hypnotique peut-il être compris dans la vision de la

Lire la suite >