Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les troubles dermatologiques en Médecine Traditionnelle Chinoise

La vision de la dermatologie en Médecine Traditionnelle Chinoise
couverture-article-dermatologie-medecine-chinoise
Par Kendreka
Ceci est mon article de fin d’étude suite à ma formation en Acupression & Bases de Qigong Tuina. Pour en savoir plus, vous pouvez me contacter ou suivre ce bouton pour découvrir cette formation.

Sommaire

Préambule  

J’ai travaillé sur plusieurs désordres dermatologiques au cours de ces derniers mois, et je me suis dit  qu’il serait intéressant de regrouper ces expériences au sein de ce mémoire. Trouver des informations a été  compliqué, car la littérature sur ces sujets est assez réduite. C’est un sujet passionnant, qui m’a amené à  consulter plusieurs articles tirés de la revue française d’acupuncture et de la revue italienne d’acupuncture,  ainsi que quelques autres ouvrages spécialisés, qui seront cités en référence.  

J’ai choisi de ne pas traiter certaines maladies de peau, telles que le psoriasis, l’eczéma, ou encore le  syndrome de Raynaud car elles sont abordées dans le cours, même si j’ai effectué des séances sur certaines  d’entre elles. Ce qui est proposé plus bas n’est pas une liste exhaustive des maladies et de leurs traitements,  mais un échantillon des différentes pathologies que j’ai pu rencontrer. Pour chacune d’entre elles, j’ai  cherché dans la littérature spécialisée, j’essaie d’en expliquer les symptômes, les principes de traitement et je  propose un ensemble de points pour essayer de les calmer, les freiner ou les traiter  

Introduction  

Dans notre société, le stress, l’excitation permanente, les émotions non exprimées, la nourriture riche  et grasse, les parasites, l’excès d’activité sont autant de source pouvant entraîner des déséquilibres et des  troubles dermatologiques. Ces troubles dermatologiques représentent plus de 16 millions de consultations  chaque année et le nombre de dermatologues est en chute libre depuis plusieurs années. La prise en charge de  certaines affections par la médecine traditionnelle chinoise peut être une alternative intéressante. Non  intrusive, douce elle permet d’améliorer, diminuer, voire éradiquer certains de ces troubles. La médecine  traditionnelle chinoise n’en n’est pas à ses débuts concernant le traitement de ces troubles, en effet, on trouve  certains aspects dermatologiques dans des ouvrages datant de 1400 ans avant J.C. notamment le traitement  de certains eczémas.  

Par la suite vers le XI siècle, sous la dynastie Zhou, on peut trouver des médecins pour les désordres  externes qui s’occupent des pathologies des os, des blessures, mais également celles de la peau. Certains  ouvrages sont également écrits sous la dynastie des Ming aux XV et XVI siècles, qui vont se focaliser sur ces  troubles et développer ainsi cette branche de la médecine chinoise. De nos jours, certaines universités comme  l’université de médecine traditionnelle chinoise du Liaoning sont spécialisées dans la poursuite des  recherches en dermatologie, basées sur les préceptes de la médecine traditionnelle chinoise, la pharmacopée,  l’acupression, l’acupuncture.  

La peau  

La peau est un organe à part entière de notre corps, il est un des seuls à être intimement en contact  avec l’extérieur mais également l’intérieur. C’est une barrière singulière, c’est à la fois un organe protecteur,  qui nous protège du monde extérieur, du soleil, des bactéries, des microbes, produits irritants, un organe  sensoriel extraordinaire, capable avec ses différents types de senseurs de sentir une variation de chaleur, une  variation de pression, des vibrations.  

C’est également un organe d’absorption-élimination qui peut laisser passer certaines substances  aqueuses ou graisseuses, mais peut également excréter certaines toxines, il a également une fonction de  synthèse (synthèse de la vitamine D) et enfin il a un rôle de régulateur thermique avec ses différentes  possibilités de vasodilatation (pour le chaud) et vasoconstriction (pour le froid).  

Au-delà de ces différents rôles il est également un lieu d’expression de nos émotions, on rougit lors d’un  compliment ou d’une fureur, on pâlit de peur ou d’effroi, on verdit même lorsqu’on est malade, on a le teint  terne lorsqu’on n’est pas en forme ou on transpire lorsqu’on stresse. La peau peut vraiment être un miroir de  nos ressentis.  

De par sa double connexion intérieur-extérieur, c’est un organe qui est peut-être soumis aux attaques  externes, mais également un reflet de dysharmonies ou de dysfonctionnements internes des organes.  Je vous propose de vous parler des différentes visions des troubles liés à cet organe, d’un point de  vue de la médecine occidentale, puis d’un point de vue de la médecine traditionnelle chinoise et terminer par  les affections les plus courantes et comment les soulager ou les traiter par l’acupression. 

Les troubles dermatologiques du point de vue occidental 

D’un point de vue occidental, l’être humain est composé de manière unitaire par la partie physique  d’une part et par la partie psychologique d’autre part. Chaque partie pouvant interagir avec l’autre.  Lorsqu’une personne développe des troubles, ils peuvent être liés à ces deux facteurs.  Les troubles dermatologiques n’échappent pas à cette réalité, ils peuvent être soit d’origine purement  physique, comme une brûlure, un coup de soleil, une piqûre, une réaction allergique, mais peuvent également  venir de facteurs de stress, de rejet, d’angoisse, ou d’émotions fortes comme la colère, l’inquiétude, qui sont  difficilement gérables, et qui peuvent se transformer en réelles démonstrations physiques tel que l’acné, le  psoriasis, l’urticaire, des démangeaisons ou encore des transpirations excessives.  

Dans ce cas-là on peut parler de maladies psychosomatiques. Les maladies de la peau dues à ces  surexpositions émotionnelles ou situations stressantes sont de plus en plus courantes dans notre société. Il  existe cependant des moyens plus ou moins efficaces de réduire ou soigner certaines de ces lésions, elles  passent principalement par la pharmacopée mais également par le suivi et le traitement psychologique des  personnes.  

Les troubles dermatologiques du point de vue de la médecine  traditionnelle chinoise  

En médecine traditionnelle chinoise, les maladies de la peau ou dermatoses se nomment Pi Fu Bing,  Bing signifiant maladie, Pi et Fu représentant les deux aspects de la peau anatomique et barrière énergétique  sur laquelle circule le Wei Qi qui aide à lutter contre la pénétration des énergies.  

Elles sont comme toutes les autres affections dues à une disharmonie entre certains organes,  l’énergie, et certains facteurs extérieurs.  

Les maladies de peau sont abordées de plusieurs manières, attaques d’énergies perverses externes ou  internes. Nous verrons plus bas les différentes causes internes et externes qui peuvent perturber l’équilibre de  notre peau, ainsi que le lien entre la peau et les différents organes. Ce qui fait la complexité de l’analyse,  c’est que les énergies perverses peuvent se combiner entre elles et attaquer le corps de multiples manières.  L’atteinte du sang (vide de sang, stase de sang, chaleur dans le sang) peut également être à l’origine des  désordres cutanées que nous verrons plus bas.  

La médecine traditionnelle chinoise met à disposition des outils d’analyse en fonction des cinq  éléments, en fonction des organes et entrailles mais aussi en fonction des saisons ou encore des huit  principes. En étant à l’écoute de la personne, mais aussi en utilisant ces préceptes, il est alors possible de  bien analyser quelle est la racine, quelles sont les branches, et définir ainsi si l’on doit traiter la crise  (branche) ou le fond (racine), afin de pouvoir trouver un principe de traitement adéquat.   

La peau et les 5 organes Zang  

Il est dit que la peau est étroitement liée au poumon, mais ce n’est pas le seul organe auquel elle soit  rattachée, il suffit de regarder dans le détail pour s’apercevoir que chaque organe joue également un rôle dans  la santé de la peau. Je propose de voir pour chacun des organes zang, son lien avec la peau.  

Le poumon  

Le poumon est le régisseur de l’énergie, il fait descendre l’énergie vers les autres organes, il est la  source supérieure de l’eau, il diffuse l’énergie Wei Qi pour réchauffer et humidifier la peau, il régule la  transpiration et les pores de la peau. Lorsque le poumon est fragilisé, cela peut se traduire au niveau  dermatologique par de l’acné, de l’hyperhidrose (transpirations abondantes), de l’urticaire, une peau  squameuse et bien d’autres.  

Le rein  

Le rein abrite l’essence (du ciel antérieur et postérieur), il est la source inférieure de l’eau. Il régit les  fonctions urinaires et reproductrices. Si ces fonctions sont altérées, cela peut se traduire au niveau de la peau,  par une peau terne, de l’alopécie, des ulcères des membres inférieurs…  

Le foie  

Le foie est responsable du stockage du sang, mais également de la dispersion et du libre mouvement,  ce libre mouvement ne s’applique pas seulement à l’énergie mais également aux émotions. A ce titre il peut  avoir une incidence sur les problèmes de peau, le sang ne circulant pas correctement ne nourrit plus la peau  correctement, il peut y avoir un asséchement ou des stases. Les maladies de la peau qui sont liées au foie sont  principalement le zona, le vitiligo, mais ce ne sont pas les seules.  

Le cœur  

Le Cœur affecte toujours les états de la peau, lorsqu’on a une peau lumineuse, un teint clair et rose,  une peau douce, on sait que le cœur va bien, par contre lorsqu’il est en souffrance, la peau peut se couvrir  d’érosions cutanées, de croûtes, d’aphtes (principalement dans la bouche). Les problèmes psychologiques  peuvent engendrer de l’urticaire, du zona.  

La rate  

La rate est responsable du transport et de la transformation des aliments, elle déteste l’humidité.  Lorsqu’il y a de l’humidité en excès, cela peut blesser le Yang de la rate et contribuer à l’apparition de  certaines pathologies, telles que les mycoses, du purpura ou encore de l’eczéma, ou certaines formes de  keratodermies.  

On voit bien au travers de ces quelques lignes que tous les organes peuvent avoir une responsabilité  dans le déclenchement de problèmes dermatologiques. Il est donc essentiel de faire un bilan énergétique  complet afin de connaître les symptômes mais aussi l’état émotionnel du patient lorsqu’il consulte afin de  pouvoir poser un diagnostic le plus juste possible. 

Les causes externes / internes des désordres dermatologiques 

La plupart des affections dermatologiques peuvent avoir plusieurs causes, certaines sont internes  d’autres externes, nous allons les voir plus en détail pour voir comment elles peuvent affecter la peau.  

Le vent  

 Le vent externe est souvent associé à d’autres facteurs le froid (vent-froid), la chaleur (vent-chaleur),  l’humidité (vent-humidité) ou sécheresse (vent-sécheresse). C’est un vecteur de pénétration des autres  facteurs. Il est de nature yang et a tendance à léser le sang et le yin. Il aura toujours tendance à blesser le  poumon.  

 Le vent interne quant à lui, aura souvent comme source un dysfonctionnement du foie qui pourra  engendrer un vide de Yin, de sang, une montée de Yang, voire un feu.  

Toutes ces manifestations peuvent créer des désordres dermatologiques, comme de l’urticaire, du  prurit ou encore de l’eczéma  

Le froid  

 Le froid est de nature Yin, il a tendance à léser le Yang et les fonctions de réchauffement. Il peut être  externe, avec une attaque de vent-froid qui va avoir pour conséquence de figer le sang et causer des stases.  Il peut également être interne avec un dysfonctionnement de la fonction de réchauffement du rein. Le  froid peut avoir des conséquences sur la peau du fait du blocage de la circulation du sang.  On peut notamment penser aux engelures, aux mains froides, aux cyanoses, ou au syndrome de  Raynaud.  

Le feu  

Le feu comme son nom l’indique est de nature Yang et aura tendance à blesser le sang, le Yin et les  liquides organiques. Il peut être externe apporté par un vent-chaleur qui se transformera en feu, ou bien  interne, causé la plupart du temps par un déséquilibre sang-énergie ou par des émotions extrêmes.   Les désordres causés par le feu ne sont pas des moindres, on peut compter parmi elles, les furoncles,  le zona ou certaines dermatites.  

L’humidité  

 L’humidité est de nature Yin, et a tendance à léser le Yang, elle a un caractère lourd et collant, elle a  tendance à s’installer dans les membres du bas, ou on va retrouver des œdèmes, mais elle a la capacité  également une fois installée de pouvoir obstruer ou donner des sensations de lourdeur dans le haut du corps.  

Elle peut être interne, liée à un dysfonctionnement de la rate, (vide de Qi ou de yang) qui n’assure  plus correctement ses fonctions de transformation et transport, mais elle peut être également externe due à un  environnement particulier ou un climat particulier. Elle peut toucher la rate, l’estomac, la vessie, la vésicule  biliaire, le gros intestin.  

On la retrouvera fréquemment dans les pathologies de type mycose, ou eczéma suintant.  

La sécheresse  

La sécheresse externe peut être due à un climat sec avec un taux d’humidité très bas elle peut être  chaude, de nature yang et peut blesser le sang, le Yin et les liquides organiques. Elle peut également être de  nature froide de nature yin et bloquer. Toutes deux peuvent attaquer le poumon, (rappelons nous que le  poumon déteste la sécheresse et doit être en permanence humidifié par le rein), et perturber ses fonctions de  diffusion et de descente. Le poumon étant un des organes majeurs responsable de la diffusion du Qi  protecteur et des liquides organiques à la surface de la peau, on voit que cela peut affecter la bonne santé de  la peau.  

La sécheresse interne peut être le résultat d’une sécheresse externe qui s’est introduite dans le corps,  mais également de dysfonctionnement de certains organes blessés dans leur utilisation, ou par une  alimentation inappropriée. Le poumon, l’estomac et le rein sont les organes les plus affectés par la  sécheresse.  

Comme affection générées par la sécheresse, on peut trouver des fissures, des eczémas secs, ou  encore des ichtyoses. 

La peau selon les huit principes  

Comme pour toute maladie, on peut appliquer les huit principes à la peau, et faire un diagnostic  reposant sur l’intérieur/extérieur, froid/chaleur, vide/plénitude, Yin/Yang  

Intérieur / extérieur  

Le principe intérieur extérieur, permet de déterminer si une atteinte cutanée est superficielle ou  profonde, par exemple certaines affections tels les abcès cutanés seront considérés comme externes, tandis  que d’autres comme les inflammations des vaisseaux sanguins pouvant engendrer du purpura seront  considérés comme internes. Les traitements pour les problématiques internes peuvent prendre plus de temps  car plusieurs organes peuvent être à leur origine.  

Froid / chaleur  

Dans ce principe, nous allons rechercher des différences à la palpation, une peau froide, pâle, sans  transpiration nous fera penser à une maladie de type froid, tandis qu’une peau chaude, gonflée, douloureuse  nous poussera plutôt à envisager une maladie dans un tableau de chaleur.  

Vide / plénitude  

Dans ce principe il s’agit de déterminer si on se trouve en présence d’un vide de l’énergie droite  (vide), d’autres symptômes seront visibles dans ce cas précis comme un pouls faible, ou d’une plénitude de  facteurs pathogènes (plénitude). Il se peut également qu’on se trouve dans une situation où l’énergie droite  est affaiblie et les facteurs pathogènes forts, on dit dans ce cas qu’on se trouve dans une pathologie de vide plénitude.  

Yin / Yang  

Le principe Yin / Yang permet de se faire une idée du type de problème auquel on fait face, lorsqu’on  se trouve en présence d’une pathologie de type Yin, il y a une progression de la maladie qui peut débuter par  des symptômes légers qui vont progressivement s’aggraver, une durée qui peut s’étaler sur une longue  période. Dans ce type de pathologie Yin, la peau peut être rouge, peu douloureuse, terne, peu enflée. Au  contraire, lorsque nous nous trouvons dans une pathologie de type Yang la déclaration est brutale, la durée  courte, la peau peut être enflammée, brûlante au toucher, douloureuse. 

Quelques troubles et leurs traitements  

– L’acné  

L’acné est une inflammation de la peau qui se présente sous la forme de boutons, elle est très  répandue et touche environ 10 % de personnes en France. Elle constitue un des premiers motifs de  consultation en dermatologie. Ce sont des lésions bénignes pour la plupart, mais qui peuvent engendrer de  grandes souffrances psychologiques car elles modifient l’image des personnes et le regard que leur porte les  autres.  

Cette affection débute souvent vers l’âge de la puberté et disparaît vers 18-20 ans, elle se porte  essentiellement sur le visage, le cou, le dos et le thorax. Il existe plusieurs types d’acnés : 

– L’acné juvénile, qui se déclenche à l’adolescence, avec l’apparition de points noirs non douloureux mais  souvent disgracieux, d’une peau grasse et de petits points blancs.  

– L’acné dit inflammatoire de l’adulte, qui est souvent considérée par la médecine occidentale comme le  second stade de l’acné juvénile  

– L’acné kystique qui est elle aussi une aggravation de l’état précédent, avec une apparition de nodules,  kystes ou abcès.  

À la différence des deux premières formes, cette forme-ci peut laisser des cicatrices profondes. Il  existe encore d’autres types d’acné, mais ces trois formes sont les plus couramment rencontrées.  L’acné, vue du point de vue de la médecine chinoise, est la plupart du temps, la conséquence d’un  excès de chaleur. Il peut s’agir de chaleur du poumon, de l’estomac, d’une chaleur dans le sang, d’une  chaleur causée par une stase. En fonction de leur localisation et de leur apparence, les traitements auront une  partie commune et une partie spécifique.  

En principe de traitement il faudra disperser la chaleur, éliminer la chaleur-humidité, rétablir  l’harmonie Qi et du sang, favoriser la cicatrisation.  

Proposition de points dans les traitements de l’acné, (voir index des points pour explications) :  

  • Chaleur dans le poumon  

Lésions sur le visage, le dos, le thorax, points noirs.  

Langue rouge, enduit jaune mince  

Pouls flottant.  

4GI – 11GI – 13V – 14DM – 2P – 62V – IG18 – 20GI – 12V – 7P – 39VB – 40V – 3TR 
  • Chaleur dans l’estomac  

Lésions autour de la bouche.  

Langue rouge, enduit jaune, épais et gras  

Pouls glissant et rapide  

6TR – 36E – 18IG – 4GI – 11GI – 45E – 40V – 25E – 3TR 
  • Chaleur dans le sang  

Lésions autour de la bouche du nez et des sourcils.  

Langue rouge, enduit jaune et fin  

Pouls fin, glissant et rapide  

6TR – 4GI – 11GI – 40V – 10Rte – 3TR 
  • Stase de sang ou de Qi  

Lésions persistantes après l’adolescence  

Langue rouge foncée  

Pouls profond, fin et rugueux 

3F – 8F – 4GI – 11GI – 36E – 6Rte – 39VB 

 

– Le coup de soleil  

Les coups de soleil sont dus à une surexposition aux UV, c’est une brûlure au premier degré de la  peau, dans les cas les plus graves, cela peut aller jusqu’à une brûlure au troisième degré. Ces brûlures sont  douloureuses et peuvent dans certains cas laisser des cicatrices cutanées. Il peut également en résulter des  maux de tête, voire même de la fièvre. Le coup de soleil est vu comme une accumulation de chaleur au  niveau du corps et surtout au niveau de la peau, le but dans ce cas est de clarifier la chaleur.  

Points proposés pour le traitement des coups de soleil, (voir index des points pour explications) :  

10P – 14DM – 11GI – 7P – 40V – 62V 

– La couperose  

La couperose est une maladie chronique inflammatoire de la peau du visage, elle peut être héréditaire, elle se  caractérise la plupart du temps par l’apparition de rougeurs. Ces dernières peuvent être gênantes pour les  personnes touchées car elles se trouvent la partie la plus exposée de l’individu face à la société, son visage.  Le traitement va consister à rétablir une bonne circulation du sang jusque dans les tout petits vaisseaux, et  clarifier la chaleur en excès  

Points proposés pour le traitement de la couperose, (voir index des points pour explications) :  

17V – 1P – 20VB – 3E – 20GI – 4E – 11GI – 4GI – 5E 

– L’herpès

L’herpès est une affection virale transmissible qui peut se décliner principalement sous deux formes,  elle peut avoir une localisation faciale, génitale ou non faciale et non génitale.  

L’herpès facial a une localisation essentiellement labiale, elle se traduit par l’apparition de petits boutons, qui  peuvent provoquer une sensation de picotement, de démangeaison. Les personnes qui en sont atteintes ont  souvent l’impression (après leur avoir montré le trajet du méridien de l’estomac) que cette sensation de  picotement remonte du 4E jusqu’au 2E en suivant le trajet.  

L’herpès génital comme son nom l’indique se développe sur les parties intimes et à proximité  immédiate, elle se traduit par l’apparition de petites vésicules, qui peuvent causer des démangeaisons, et dans  certain cas des douleurs. Cette forme est également transmissible.  

Il y a une troisième forme, l’herpès non facial et non génital, il peut apparaitre sur les membres, le thorax, les  fesses ou le dos, mais il ne sera pas discuté ici.  

L’herpès selon la médecine traditionnelle chinoise peut être considéré comme du vent-chaleur humidité, une accumulation de chaleur humidité ou une déficience de Qi et de Yin  

Le traitement va dépendre du type d’herpès, mais le principe va souvent être de transformer l’humidité et  clarifier la chaleur, nourrir le Qi, nourrir le Yin, libérer la surface.  

Points proposés pour le traitement de l’herpès, (voir index des points pour explications) :  

  • Chaleur humidité  

Début brutal, durée courte, sensation de brûlure et parfois de la fièvre.  

Langue rouge, enduit jaune mince  

Pouls flottant et rapide  

4GI – 11GI – 5TR – 6Rte – 9Rte – 36E – 8F – 7P – 17DM – 23DM 
  • Vide de Qi ou vide de Yin  

Maladie persistante, les lèvres sont sèches. Les vésicules apparaissent sur de longues périodes.  

Langue rouge, enduit normal  

Pouls fin et rapide  

7P – 8F – 4GI – 17DM – 23DM – 11GI – 4E – 36E – 6Rte 

– L’urticaire  

L’urticaire est une réaction cutanée, non contagieuse qui est causé par une réponse du système immunitaire  importante. Elle est souvent passagère et sans danger, mais il arrive qu’elle devienne chronique et que la  durée s’allonge. Ses causes sont multiples à l’origine, cela va de la bactérie, à l’allergie, en passant par des  contacts avec des plantes, l’hypersensibilité, des piqûres d’insectes, un climat très froid ou très chaud ou  même un stress intense.  

En médecine traditionnelle chinoise, l’urticaire est vu comme une déficience du Wei Qi qui va laisser une  attaque de vent couplée à de la chaleur, du froid ou de l’humidité, elle peut également être vue comme une  déficience de Qi et de sang ou encore une chaleur dans les intestins.  

Le principe de traitement va être de clarifier la chaleur, rafraichir le sang, tonifier l’énergie protectrice,  disperser le vent, enlever l’humidité, réchauffer le froid ou même encore calmer le Shen dans le cas d’un  stress intense.  

Points proposés pour le traitement de l’urticaire, (voir index des points pour explications) :  

  • Vent-chaleur  

Début brutal, démangeaisons importantes, sensation d’apaisement au froid, soif, transpirations.  Langue rouge, enduit jaune fin  

Pouls flottant et rapide  

4GI – 11GI – 10P – 6Rte – 10Rte – 36E – 8F – 7P 3F – DM14 – 31VB 
  • Vent froid ou vent humidité  

Plaques rose pâle, démangeaisons, sensation d’apaisement à la chaleur, crainte du froid, fièvre.  Langue pâle, enduit fin et blanc  

Pouls tendu et superficiel  

VB20 – 4GI – 11GI – 8F – V40 – 3F – DM14 
  • Chaleur dans l’estomac et les intestins  

Plaques rouges, douleurs abdominales, nausées…  

Langue rouge, enduit jaune et gras  

Pouls glissant et rapide  

44E – 7P – 12RM – 14DM – 45E – 40V – 10Rte 11GI – 4GI 
  • Feu du cœur  

Plaques brulantes, démangeaisons, insomnies,  

Langue rouge avec bout rouge  

Pouls rapide et glissant 

5C – 7MC – 7C – 4GI – 11GI – 6Rte – 11GI – 20DM 

– Les verrues plantaires  

La verrue plantaire est une lésion bénigne de la peau qui est provoquée par le papillomavirus. C’est une  lésion contagieuse qui se fait par contact direct du virus avec la peau. Ces lésions sont souvent de forme  circulaire avec des petits points noirs. On peut les trouver sous le talon, entre les doigts de pieds, sous la  voute plantaire. Même si elle est bénigne, la verrue plantaire peut se développer et avoir un caractère  

handicapant, au niveau de l’esthétique tout d’abord, mais également lors de la marche car elle peut  provoquer des douleurs.  

En médecine traditionnelle chinoise les verrues plantaires sont vues comme une chaleur toxique attaquant la  peau ou une accumulation de chaleur humidité  

Points proposés pour le traitement des verrues plantaires, (voir index des points pour explications) :  

  • Chaleur-humidité  

Plante du pied ou entre les orteils  

Langue rouge  

Pouls rapide et en corde  

20V – 40E – 7IG – 39E – 4GI – 11GI – 9RM – 40V 
  • Chaleur toxique  

Lésions plus étendues et entre les orteils  

Langue rouge  

Pouls rapide  

40V – 12RM – 4GI – 11GI – 39VB – 3F 

– Le vitiligo  

Le vitiligo (Bai Dian Feng) est une affection de la peau qui se manifeste par l’apparition de plaques  blanches cutanées sans démangeaison ni douleur. Il n’existe pas de traitement médicamenteux pour  repigmenter les zones blanches. Il est cependant possible de limiter ou stopper son expansion. Selon Chao  Yuanfang (physicien chinois et physicien de la cour de la dynastie Sui VI siècle), cette maladie est due à une  invasion de vent pervers sur la peau produisant une dysharmonie du Qi du sang.  

Elle peut relever de blessures mentales ou émotionnelles produisant un blocage du Qi du Foie. Les  fonctions du Qi ne peuvent se dérouler normalement et cela crée des blocages qui peuvent s’exprimer au  travers du vitiligo. D’autres possibilités peuvent être à l’origine de ce désordre, un vide du Yin des Reins  combiné à une attaque de Vent pervers peuvent bloquer la peau ou encore une stagnation du Qi et Stase de  Sang du foie font que le sang ne nourrit plus les muscles et la peau et cela peut entraîner l’apparition d’un  vitiligo.  

Les différents principes de traitement pour entraver la progression d’un vitiligo sont d’harmoniser le Yin et le  Yang, activer le sang et chasser le vent, nourrir le sang, nourrir les reins  

Points proposés pour limiter l’expansion du vitiligo, (voir index des points pour explications) :  

4GI – 11GI – 20VB – 12V – 17V – 18V – 3F – P7 – 6Rte – 10Rte – 9E – 31VB – 37E – 39E 

Conclusion  

Le traitement des désordres de la peau par la médecine traditionnelle chinoise est un domaine extrêmement  riche et varié, les maladies pouvant avoir un aspect psychologique ou physiologique. Le traitement de  certaines de ces affections par la médecine traditionnelle chinoise est une alternative intéressante à la  médecine Occidentale. Elle traitera l’affection d’une manière très différente en tenant compte non pas du  nom de la maladie mais des symptômes générés par cette dernière. C’est pour cela entre autres qu’on  retrouve beaucoup de points similaires dans le traitement de maladies différentes. La médecine traditionnelle  chinoise permettra de remettre en équilibre le corps, la psyché, et l’Energie afin de rétablir une harmonie et  éviter des pathologies de la peau. Ces affections ne sont pas simples à stopper, il est important de combiner  les points d’acupressing avec la pharmacopée qui reste pour les problèmes dermatologiques la référence en  termes de traitement.

Index des points proposés et leurs actions dans les traitements dermatologiques

4GI : Libère la surface, régule la face et la tête, régule le Wei Qi
11GI : Rafraîchit le sang, soulage les démangeaisons, élimine la chaleur
20GI : Clarifie la chaleur au niveau du visage
14DM : Rafraîchit la chaleur, action sédative
17DM : Clarifier la tête et la chaleur
20DM : Calme l’esprit
23DM : Chasse les facteurs pathogènes de la face (principalement la chaleur)
1P : Clarifie la chaleur
2P : Clarifie la chaleur du poumon
7P : Libère la surface, fait circuler le Wei Qi
10P : En cas de chaleur excessive dans le corps
12V : Renforce le Wei Qi
13V : Elimine la chaleur du poumon
17V : Régule le sang
18V : Diffuse le Qi du foie, régule et nourrit le sang du foie, élimine les stases de sang, calme le
vent, et clarifie le feu du foie
20V : Elimine le vent
40V : Rafraîchit le sang
62V : Elimine la chaleur de la tête
5IG : Clarifie la chaleur, réduit les gonflements et calme l’Esprit
7IG : Clarifie la chaleur, libère la surface et calme l’Esprit
18IG : Elimine la chaleur
20VB : Elimine le vent
31VB : Expulse le vent et soulage les démangeaisons
39VB : Agit sur la cicatrisation point mer des moelles
3TR : Tonifie le Wei QI
5TR : Expulse le vent et libère la surface
6TR : Régule le Qi et clarifie la chaleur dans le TR
3E : Elimine le vent et réduit les gonflements
4E : Clarifie la chaleur due à un vide de Yin
5E : Elimine le vent
9E : Régule le sang, et le Qi
15E : Apaise les démangeaisons
25E : Elimine la chaleur-humidité, régule le sang et le Qi
36E : Harmonise l’estomac, renforce le Qi
37E : Point des 4 mers du sang
39E : Fait circuler le Qi de l’IG, régule et harmonise les intestins et clarifie l’humidité-chaleur
40E : Elimine les mucosités
44E : Elimine l’excès de chaleur
45E : Clarifie la chaleur sur le méridien de l’estomac
2Rte : Elimine l’humidité et la chaleur-humidité
6Rte : Renforce les fonctions de libre circulation du foie, point de réunion des Yin du foie, rein et rate
9Rte : Elimine l’humidité, régule la rate
10Rte : Rafraîchit le sang, active le sang, épure le sang, effet bénéfique sur la peau
9RM : harmoniser les intestins et de dissiper les accumulations
2F : Disperse et abaisse le feu du Foie.
3F : Régule la circulation du Qi et du sang
8F : Clarifie la chaleur, relance le Qi du foie
2R : Clarifie le feu
5C : Calmer l’Esprit, régule le Qi du cœur et clarifie le cœur
7C : Calmer l’esprit, pacifie le cœur, agit comme un sédatif
8C : Elimine la chaleur et calme l’esprit
3MC : Clarifier la chaleur, de disperser la canicule, de rafraichir et mobiliser le sang, de disperser les stases de sang
7MC : Traite les insomnies
8MC : Disperse le feu du cœur

Ouvrages de référence
Dessouter Bernard ; peau et liquides organiques
Lian, Jian-Hui ; manuel de dermatologie chinoise
Xu Yihou ; Dermatology in traditional Chinese medicine
Rocher Y ; Article sur les verrues paru dans Revue Française d’Acupuncture
Maciocia Giovanni, Les principes fondamentaux de la médecine chinoise
Requena Yves ; Conception générale et traitement des affections dermatologiques en acupuncture
Focks Claudia ; Atlas d’acupuncture
Andres G. ; Les maladies de la peau, Revue Française d’Acupuncture
Borgonuovo R. ; Etiopatogenesi delle malattie della pelle, Rivista Italiana d’Agipuntura
Caspani F. ; La pelle in MTC, Rivista Italiana d’Agipuntura
Thomas P. Habif ; Maladies cutanées, diagnostic et traitement
Petert Deadman & Mazin Al-Khafaji ; Manuel d’acupuncture

Merci d’avoir mon article de fin d’études ! Pour en savoir plus sur la formation en Acupression & Bases de Qigong Tuinaque j’ai suivie, n’hésitez pas à me contacter ou à suivre ce bouton pour découvrir cette formation.
Kendreka

D’autres Articles d’intérêt…

Esprit Shen en MTC

L’Esprit (Shen) En MTC

Présentation Cet article nous présente la place particulière de l’Esprit (Shen) dans la théorie de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). A la fois régisseur de

Lire la suite >
Article sur la dépression en médecine chinoise traditionnelle

La dépression (Yi Yu Zheng)

[vc_row el_id= »1″][vc_column][vc_column_text] Introduction La dépression est un trouble mental courant dont les principaux signes sont : fatigue, réduction des activités, soupirs fréquents, pessimisme, désintérêt envers

Lire la suite >